Accueil du site > Actualité > Les brèves de l’eau > A Lausanne, des têtards pour détecter les (...)

A Lausanne, des têtards pour détecter les perturbateurs endocriniens dans l’eau

mardi 5 septembre 2017


Voir en ligne : https://www.rts.ch/info/regions/vau...

Ces larves de grenouilles modifiées génétiquement brillent plus ou moins fortement au contact de perturbateurs endocriniens. Après la Ville de Bruxelles, c’est au tour de Lausanne de tester cette technique développée par une start-up française.

Concrètement, une cinquantaine de têtards sont plongés dans des échantillons d’eau issue des stations de pompage ou d’épuration. Un appareil va ensuite très rapidement analyser leur luminosité.

D’après les premiers résultats, les larves lausannoises brillent fortement au contact des eaux sales qui arrivent à la station d’épuration. Ces eaux sont donc chargées en perturbateurs endocriniens, avant leur rejet dans le lac. En revanche, les têtards présentent une faible luminosité au moment du pompage de l’eau du lac.


Haut de la page