Accueil du site > Actualité > Les brèves de l’eau > Bilan de l’appel à projets "Gérer les compétences

Bilan de l’appel à projets "Gérer les compétences eau et assainissement au bon niveau" : vif succès !

vendredi 17 novembre 2017


Voir en ligne : http://www.eaurmc.fr/actualites-de-...

L’agence de l’eau a lancé en juin 2016 un appel à projets qui donne accès à des subventions pour les études préalables au transfert de compétences et à la structuration du/des service(s) d’eau et/ou d’assainissement dans le cadre de la mise en œuvre de la loi NOTRe.

L’appel à projets a rencontré un grand succès et l’enveloppe financière initiale de 10, puis 15 millions d’euros, est largement dépassée avec in fine près de 39 M€ de demande d’aides. Compte tenu des contraintes budgétaires, l’agence de l’eau a donc décidé de clore cet appel à projets. Toutefois, les nouveaux projets reçus pourront être accompagnés au titre du 10ème programme avec un taux d’aide de 60%, sous réserve des disponibilités financières et des priorités.

175 projets pour 39 millions d’euros de subvention 164 EPCI soit 50 % des EPCI du bassin ont marqué leur intérêt pour l’appel à projets en envoyant un dossier de demande de subvention. 11 dossiers concernent des syndicats susceptibles de se maintenir suite à la réorganisation initiée par la loi NOTRe.

Forte demande en Auvergne-Rhône-Alpes Le plus grand nombre de dossiers a été présenté en région Auvergne Rhône Alpes (60 dossiers). La répartition géographique des dossiers est globalement conforme au nombre d’EPCI présents dans chaque région avec cependant une sous-représentation de la Corse (seulement 30% des EPCI Corse ont déposé un dossier). Pour Bourgogne-Franche-Comté, ce sont 66% des EPCI qui pourront bénéficier d’un accompagnement de l’agence. En termes de montant, les demandes issues des collectivités de trois régions Bourgogne-Franche Comté, Occitanie et PACA, correspondent à des montants de demande d’aide comparables, autour de 10 millions d’euros. La région Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie de 7,9 millions d’euros de subvention et la région Corse de 0,7 M€.


Haut de la page